SpeakOut

Bonsoir à tous,
Il faut que je capte votre attention, donc je vais vous raconter une histoire, celle d’un projet mais aussi l’histoire de quelqu’un qui a de l’espoir. Plus jeune, je voulais changer les choses, rendre le monde meilleur. On ne m’a jamais découragé, mais j’ai souvent entendu des adultes dire que c’était des « rêves » de gosse. Il n’avait pas tort dans un sens. Aujourd’hui, je comprends pourquoi ils me disaient ça. C’est vrai, quand tu es adulte ça devient compliqué, tu travailles pour payer ta maison, ta voiture, tes vacances et ta vie de famille. Ils n’avaient pas tort, mais je pense qu’ils avaient oublié quelque chose, une chose que je ne savais pas non plus à l’époque. Nous ne sommes pas seuls.
Je pensais pouvoir changer le monde tout seul, je me suis complètement trompé. Je pense que c’est un film sorti en 2012 qui m’a bousculé (chamboulé ?/bouleversé ?). Ce film est « Cloud Atlas », surtout un passage en particulier, un passage plein de sens qui a raisonné en moi :
Haskell Moore : « Quels que soient vos efforts, ils ne représenteront guère plus qu’une seule goutte de pluie au milieu d’un océan ».
Adam Ewing : « Mais qu’est-ce qu’un océan, sinon une multitude de gouttes de pluie ? ».
Je pense que c’est à partir de là que j’ai compris qu’on pouvait changer les choses ensembles et qu’il suffirait d’une goutte de pluie pour enclencher le changement. Par la suite, il y a plus de 3 ans, j’ai eu une idée… Il fallait trouver un moyen pour pouvoir se retrouver et parler ensemble. Pouvoir débattre de sujets importants, d’instaurer une démocratie ensemble. L’idée était là.
La première chose à laquelle j’ai pensé est de créer un site internet, je ne savais pas à quoi pourrait ressembler tout ça, de toute façon j’étais en école d’ingénieur, je gardais ça dans un coin de ma tête pur plus tard. Les premiers évènements politiques qui m’ont poussé à y réfléchir sérieusement sont les 49.3 de Valls. Cette idée continuait à germer, j’avais des fonctionnalités qui me venaient à l’esprit. En école d’ingénieur, on apprenait plusieurs langages, on avait des cours d’informatique, base de données, d’algorithme, etc. Tout ça m’a permis de mettre en forme le projet. Le 14 Février 2016, le premier document qui officialise le projet est écrit. Dedans, j’explique vers quoi je veux aller, le principe du projet, les procédures à suivre. Un petit document qui m’a permis de sortir l’idée de ma tête et de pouvoir enfin l’exploiter. D’autres évènements politiques sont ensuite arrivés : “Nuit debout” (quelques jours après ce fameux document à vrai dire). Là, c’était un signe ! J’ai même pensé à me précipiter mais j’ai pris mon temps et j’ai continué à cogiter.
Le site devait commencer à prendre forme. J’ai commencé par utiliser différents outils, j’ai voulu le créer moi-même, mais ce n’est pas mon métier même si j’ai des connaissances. J’ai douté (je doute encore), remis en question le projet. Est-ce que j’en parle à d’autres ? À qui ? Quand ? Non, je continue tout seul ce n’est pas encore prêt… J’ai continué à réfléchir, j’ai beaucoup d’idées pour le site, en termes d’améliorations. Je devais trouver des moyens pour que le débat soit au cœur de ce projet, pour que l’on puisse vraiment échanger et avancer.
J’ai enfin trouvé le nom de ce projet, enfin ce n’est pas moi qui l’ai trouvé, c’est celle qui partage ma vie. « SpeakOut » ce qui veut dire s’exprimer. Je pense qu’il n’y a rien d’autre à dire à part qu’il est parfait, pertinent et représente à lui tout seul le projet. Ensuite, il y a eu bien sûr les élections présidentielles qui ont montré à tous les limites de notre république. Chacun a le droit de se faire sa propre opinion de la politique en France. Le débat politique est stérile, l’opposition est inexistante, que ça soit à l’assemblé nationale que dans les idées et leur place dans la politique.. À côté de tout ça, j’ai rencontré beaucoup de personnes raisonnables, intelligentes, avec pleins d’idées et ouvertes au débat. Je vois de plus en plus de vidéos de personnes qui aimerait construire autres choses, virer ces politiques. Je suis tombé à ce moment-là sur un article qui parle du livre de Bernard Weber « Le livre du voyage ». Le premier livre que j’ai lu de cet auteur, il y a très longtemps maintenant. Coïncidence ? Peut-être. Est-ce important ? Non.
Je vous laisse aller le lire ça ne prend pas beaucoup de temps :
– https://positivr.fr/bernard-werbersysteme-societe-revolution-demode-livre-voyages/
Tout y est et c’est magnifique. Il faut créer notre évolution. J’ai été tellement inspiré par plusieurs œuvres. Après tout ça, le site test a commencé à avoir un esthétique, une identité visuelle mais mes compétences sont limitées.
J’ai donc décidé de proposer un site prototype assez basique mais fonctionnel. Le but est de faire passer le message, de montrer au monde qu’on peut faire bouger les choses et voir ensemble ce qu’on fait après, avec des moyens plus grands. Cependant, il est important de respecter les règles du jeu :
– La première condition est de penser qu’une idée peut venir de tout le monde et à n’importe quel moment.

– La deuxième est que le site n’appartient à aucun parti politique, le site se veut représentatif de tout le pays.

Tout est écrit sur les pages de présentation du site, comme dit précédemment. Le site est fonctionnel, vous pouvez vous y inscrire et commencer à réfléchir, à partager et à vous exprimer. J’ai parlé d’espoir au début de cette petite histoire. Je parle de ceci car j’ai espoir que tout ça n’a pas été fait pour rien. Il suffit peut-être d’une goutte d’eau, ou pour citer « Cloud Atlas » une fois encore :
Sonmi-451 : « En refusant, je serais demeurée invisible, et donc la vérité le serait aussi. Je ne pouvais pas le permettre ».
L’Archiviste : « Et s’il ne se trouve personne pour croire à cette vérité ? ».
Sonmi-451 : « Une personne y croit déjà».
Alors laissez-vous convaincre. Si on essayait de créer une nouvelle démocratie ensemble, posons-nous et réfléchissons. Avoir des avis, des orientations politiques et des croyances différentes ne devrait pas nous diviser. Le pluralisme politique dans notre pays est une chance et d’une importance primordiale. La politique n’est pas binaire. Nous avons beaucoup de parties, beaucoup de candidats, nous avons des indépendants. Le problème est qu’aujourd’hui, nous ne l’exploitons pas comme il le faut. Nous devons voir cette différence d’opinion comme une chance, c’est autant de débats potentiels.
« Le pluralisme est un cadre d’interaction, dans lequel, différents groupes montrent suffisamment de respect et de tolérance pour coexister et interagir dans un climat plus harmonieux que conflictuel et sans volonté d’assimilation. » Wikipédia.
Maintenant ça ne tient qu’à nous. En fait ça a toujours tenu qu’à nous. Vous pouvez retrouver le site sur les réseaux sociaux :
@SpeakOut sur facebook
@SpeakOut_fr sur Twitter
Vous pouvez nous contacter sur les réseaux sociaux et par mail : contact@so-speakout.com
Retrouver le site SpeakOut : http://www.so-speakout.com/
La présentation du site : http://www.so-speakout.com/presentation/
Où en sommes-nous : http://www.so-speakout.com/ou-en-sommes-nous/
Aimez, partagez et surtout débattez, réagissez, posez des questions tout en étant ouvert et respectueux de l’opinion de l’autre.

Related Posts

Leave a Reply

Site Menu
SpeakOut

GRATUIT
VOIR